Le Cloud, nouvel eldorado ?

Mardi 3 avril 2012  après-midi

Président de session : Pascal Deborde, Aéroport de Lyon

Pour accéder aux supports en PDF
cliquez sur le titre de la présentation correspondante



Pascal Deborde – Aéroport de Lyon par sig-la-lettre

15h-15h30 : Cloud computing, discours marketing ou solution à vos problèmes d’architecture ? par Henri Pornon, IETI Consultants

Consultant-observateurL’intervention aborde en premier lieu les défis auxquels sont confrontées les organisations utilisatrices de SIG et d’outils géomatiques et les difficultés rencontrées avec les architectures techniques et moyens humains. Elle compare ensuite les deux moyens d’affronter ces défis et difficultés que sont le cloud computing (dont les concepts sont présentés) et le mode traditionnel (déploiement de moyens et de solutions en interne). Les avantages et inconvénients des deux modes sont mis en évidence, de façon à identifier les situations dans lesquelles le cloud est une solution pertinente et ses contraintes spécifiques. Elle caractérise également les offres de service de cloud computing concernant plus particulièrement la géomatique et termine par quelques recommandations sur le bon usage du cloud computing.


15h30-16h : L’utilisation du cloud computing pour l’infrastructure fédérale de données géographiques suisse : 3 années d’expérience par Hanspeter Christ et Alain Buogo, Swisstopo

Utilisateur-Retour d'expérienceL’effet slashdot, une annonce de presse ou une situation d’urgence mettent souvent les sites webs à rude épreuve.Pour répondre à de fortes charges momentanées, le Cloud Computing permet de mobiliser rapidement des ressources et de les consommer à la demande.
Partant de cette constatation, la Confédération Suisse a décidé l’utilisation du Cloud Computing pour la mise en place de son Infrastructure Fédérale de Données Géographiques (IFDG).
‘On Demand Self Service’, ‘Broad Network Access’ et ‘Rapid Elasticity’ sont des aspects du Cloud Computing qui permettent de servir au mieux les dizaines de milliers d’utilisateurs journaliers. Pour pleinement profiter du Cloud Computing, un haut niveau d’automatisation et un réarchitecturage des applications traditionnelles est nécessaire. Ces travaux permettent ensuite de réduire les coûts de fonctionnement tout en offrant une meilleure flexibilité. Il est ainsi possible de faire bénéficier de nombreux autres départements et clients des avantages d’une Infrastructure mutualisée.
Cette présentation donne un aperçu de la mise en place de l’IFDG Suisse.  Elle s’inscrit parfaitement dans la stratégie Cloud Computing des autorités suisses. Cette dernière décrit la manière dont les autorités suisses souhaitent utiliser ces nouvelles possibilités et quelles sont les mesures à prendre, afin que les risques allant de pair avec l’utilisation du Cloud puissent être minimisés et que les chances qui en découlent, notamment dans le cadre du soutien de la cyberadministration, puissent être utilisées.


16h-17h : Pause – Visite des stands


17h-18h : Table-ronde/débat :  Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Cloud (sans jamais oser le demander)
avec
Hervé Caumont (Terradue), Hanspeter Christ (Swisstopo), Rémi Grivel (Business Geografic), Frédéric Jacon (Camptocamp), Henri Pornon (IETI Consultants) animée par Pascal Deborde (Aéroport de Lyon)

L’approche du « Cloud » s’est poursuivie de façon plus décalée lors de notre café Géolittéraire

Mots clés + dans les catégories Rencontres 2012, Conférences 2012, Rencontres 2012

Poster un commentaire