Piles of handout papers lying on a table.

Comments: 0Posted on Mardi, janvier 10th, 2012

Le programme 2012

Le programme complet de l’édition 2012 en PDF sous ce lien

Les supports de présentation sont en ligne.
Pour y accéder, cliquez d’abord sur la session qui vous intéresse
puis sur le titre de la présentation correspondante

Mardi 3 avril

9h30 Inauguration en présence de Pascal Berteaud, directeur général de l’IGN

10h Grand témoin - Allocution d’ouverture :
Dominique Wolton

Directeur de l’institut des Sciences de la Communication et fondateur de la revue Hermès, autour de son ouvrage « informer n’est pas communiquer »

Matin et après-midi, Conférence :
Les territoires face aux déplacements

L’homme d’aujourd’hui est un être mobile. Il se déplace pour travailler, pour ses loisirs, pour consommer…. Plusieurs dispositifs permettent de mesurer ces déplacements : des enquêtes origine destination aux traces laissées par nos téléphones portables en passant par la base de données transports. Comment mobiliser les SIG pour exploiter au mieux ces sources de données et en tirer des informations utiles à l’aménagement ? Comment les acteurs territoriaux peuvent ils prendre en compte les nombreuses formes de la mobilité dans leurs actions, qu’il s’agisse d’organiser un événement d’envergure comme la fête des Lumières à Lyon ou de proposer une application de covoiturage pour ses agents ? Comment, enfin, mettre les SIG au service d’une meilleure accessibilité aux services publics ? Pour illustrer ces différentes problématiques, consultants, chercheurs, acteurs du territoire et industriels évoquent leurs retours d’expérience, les méthodologies et les outils exploitables.

Matin, conférence :
Intégrer des données Lidar : pourquoi et comment ?

Les projets d’acquisition Lidar se multiplient, en aérien ou embarqués sur des véhicules mobiles. Comment ne pas se retrouver enseveli sous des téraoctets de données inexploitables ? Quelles applications peuvent s’enrichir de ce nouvel apport ? Les utilisateurs ont présenté leurs retours d’expérience tandis qu’industriels et consultants leur ont apporté quelques conseils utiles.

11h-13h : Master class : Prise en main de Quantum GIS

14h : Grand témoin : Jean-René Brunetière

Président de l’association Pénombres, il nous a donné sa vision de la vérité et de la transparence en matière de cartographie.

Après-midi, conférence :
INSPIRE : comment préparer concrètement ses données et services ?

Cette session a permis de faire le point sur l’actualité INSPIRE. Comment se préparer aux services de téléchargements obligatoires dès juin 2012 ? Les modèles de données et les formats imposés par INSPIRE vont devoir être pris en compte par tous les acteurs concernés. Comment mieux se préparer sur différentes thématiques et tirer ainsi le meilleur parti de la directive ? à quel niveau effectuer les transformations et changements de projection ? Exemples et conseils permettent d’orienter les choix des participants.

Après-midi, Atelier débat : Le Cloud, nouvel eldorado ?

Le mot est certes sur toutes les lèvres mais que recouvre-t-il réellement ? Sommes-nous tous en train de faire du cloud sans le savoir ou est-ce réellement un nouveau concept qui va révolutionner l’information géographique ? Pour vous guider dans votre approche du cloud, consultants et industriels vous proposent un atelier débat afin de répondre à toutes vos questions.

18h30-20h - Animation : Café géolittéraire

Animé par Jean-Yves Garinet : Savez vous planter des clouds ?

Conférences partenaires gratuites de la journée sous ce lien

___________________________________________

Mercredi 4 avril :

Matin et après-midi, Conférence :
De l’open DATA au crowdsourcing, chronique d’une révolution en marche

Quand les données géographiques étaient produites par des acteurs institutionnels et ne servaient qu’à alimenter des SIG réservés à des experts dûment habilités, le monde de la géomatique était bien plus simple ! Car aujourd’hui, la donne a changé. Les collectivités ouvrent grands les portes des armoires de leurs données géographiques et se lancent dans l’open data. Des projets au départ utopiques comme Open Street Map prennent leur place dans le paysage géomatique institutionnel et les néophytes ont désormais les moyens de créer des données, de les enrichir, de les critiquer, dans des environnements plus ou moins contrôlés. Cette session a permis d’entendre de nombreux points de vue sur cette révolution en marche : les institutionnels, les développeurs, les industriels mais également les associations et les contributeurs. Car tous ont leur point de vue et savent qu’ils doivent avancer main dans la main pour aboutir à des processus pérennes. Cette journée s’est achevée par un débat.

Matin, Atelier débat :
Mutualiser son SIG entre structures, comment faire ?

Au cours de cet atelier participatif, une trentaine de participants ont eu l’occasion de discuter  autour d’expériences variées : collectivités étant plus ou moins avancées dans leur démarche, rencontre avec un consultant, avec un juriste… les présentations étaient volontairement courtes afin de laisser plus de temps pour les discussions.

Matin, Evénement associé :
Conférence francophone des utilisateurs FME

Organisée par Veremes.

9h30-13h : Master class : Découvrir PostGIS

9h30-13h : Master class : Le Géodécisionnel, de la conception au déploiement

14h, Grand témoin : Yvan Bédard

Professeur en SIG et Bases de données géospatiales à l’Université Laval au Québec : « Données libres, cartographie participative, interopérabilité, services web, data mashup, géodécisionnel, qualité des données … Les SIG deviennent-ils le nouveau terrain pour le jeu de vérités-mensonges ? Enjeux de Société et défis de recherche pour la prochaine décennie »

Après-midi, conférence :
Les SIG dans l’aménagement numérique des territoires

Opérateurs, collectivités, services de l’État doivent travailler main dans la main pour favoriser le développement du haut-débit sur leur territoire. À travers des retours d’expériences à différentes échelles (de la région à la ville), nous avons vu comment les SIG et les géomaticiens sont essentiels dans un dossier qui n’a pas fini de nous occuper…

15h-18h : Master class : Mieux faire parler vos données : méthodes et conseils pratiques

18h-20h, Animation – Géocafé :
Ciné-map ou les cartes en action

Thierry Joliveau et Sébastien Caquard et tous les contributeurs du site Espace et fiction vous invitent à échanger autour des géodispositifs (cartes ou autres) présents dans les films.

Conférences partenaires gratuites de la journée sous ce lien

___________________________________________

Jeudi 5 avril :

Matin et après-midi, conférence :
Les territoires sous observation

Les sources de données et les méthodologies sont multiples quand il s’agit d’observer les territoires, d’analyser leur évolution par rapport à telle ou telle problématique. Les intervenants ont abordé ces questions méthodologiques à travers des exemples concrets (occupation du sol, foncier, habitat, logement social, plan climat…), à différentes échelles.

Matin, conférence :
Et si on parlait un peu d’ergonomie ?

Les données géographiques sont désormais visibles par tous, et manipulables par beaucoup. Mais il ne suffit pas de les « pousser » sur un site de consultation pour les rendre réellement exploitables par des néophytes, afin qu’ils y trouvent les réponses aux questions qu’ils se posent. Chercheurs mais également développeurs, consultants et utilisateurs nous font part de leurs expériences à travers des exemples précis, allant des problématiques environnementales à celle du mercato footbalistique en passant par un coup d’œil aux possibilités des API de la prochaine version du Geoportail.

Matin, conférence :
Mieux exploiter l’imagerie spatiale

L’imagerie spatiale est devenue bien plus facile d’accès : moins chère, plus facile à trouver, plus disponible. Mais elle reste largement sous-utilisée, souvent limitée à la visualisation ou servant à alimenter des études ponctuelles. Pourtant, elle peut être utile aux géomaticiens pour la mise à jour de leurs référentiels ou suivre l’évolution de leurs territoires selon des problématiques variées. Nous avons passé en revue les dispositifs en place et les thématiques qu’ils permettent d’aborder, et avons terminé par une table ronde qui a tenté de comprendre pourquoi l’imagerie spatiale reste sous exploitée par les géomaticiens.

9h30-13h : Master class : Recenser, documenter et partager vos données géographiques en toute simplicité

14 h, Grand témoin : Hervé Le Bras

Démographe : « Prochaines élections présidentielles : d’où viendra la surprise ? »

15h-18h : Master class : Exploitation des données OSM dans un SIG

Après-midi, Evénement associé : Google

Rencontre avec l’équipe française de Google, suivi d’un cocktail

Après-midi, Evénement associé : Géom@TICE

Rencontre des acteurs de la formation à distance en géomatique

Après-midi : Conférence
Le standard WPS ? Pour quoi faire ?

Session OGC organisée par le forum OGC France et le groupe de travail OGC de l’Afigeo

Conférences partenaires gratuites de la journée sous ce lien

dans les catégories Rencontres 2012, Le programme des Rencontres 2012, Rencontres 2012

Poster un commentaire